Retraite d’écologie profonde au Solstice d’Hiver (21-22-23 décembre 2022)

Accueillir pleinement le passage vers la saison de l’hiver, embrasser avec douceur le changement d’énergies. S’offrir un temps à soi, avec le rythme lent du vivant. Comme une pause hors du temps avant la période des fêtes de fin d’année qui peut être intense parfois. Vivre une expérience de Travail qui Relie telle que développée par Joanna Macy. Célébrer Yule au creux de la nature, dans un cocon de confiance au coin du feu de cheminée.

Les inscriptions seront ouvertes à l’automne et vous pouvez dès à présent vous préinscrire pour recevoir de l’information sur cet événement. Votre pré-inscription n’engage à rien sauf à recevoir plus de détails à propos de cette retraite qui se prépare.

Nombre de participant·e·s : entre 8 – 16 personnes.

Prérequis : il n’y a pas de prérequis pour participer à cette retraite, si ce n’est l’envie de prendre soin du lien à soi, aux autres, à la Terre, et l’envie de découvrir ou d’approfondir le processus du Travail qui Relie.

Durée de la retraite : 2,5 jours (2 nuits sur place).

Dates : selon les disponibilités des participant·e·s, les dates pourront être aménagées sur la période du 16 au 23 décembre (confirmation des dates cet automne).

Lieu : à définir (lieu en nature facilement accessible par le train / des co-voiturages s’organiseront).

Hébergement en gîte confortable avec un feu de cheminée pour les lumineuses soirées d’hiver…
Repas végétaliens chauds, gourmands, sains, bio.

Equipe de co-facilitation : Gwenaël Le Nohaïc + un·e ami·e facilitateur·ice du Travail qui Relie (équipe en cours de création).

Tarif : prévoir un prix fixe (hébergements, repas, matériel fourni) entre 40€-80€/jour selon le lieu et le nombre d’inscrit·e·s + le paiement de la facilitation (pratique du prix libre, conscient et informé).

Prochains ateliers
de Travail qui Relie :

Retraite d’écologie profonde sous les étoiles du 27 au 31 août 2022

A 1300 m d’altitude, cette retraite inspirée du Travail qui Relie se déroule dans un cadre naturel enchanteur, dans une grange rénovée, chauffée au feu de bois et éclairée à la bougie. Ces quelques jours d’été dans les Hautes-Pyrénées sont une invitation à se connecter à plus grand que soi, et à clarifier ce qu’il nous tient à cœur d’incarner et de déployer dans cette période pleine d’incertitudes.

Déroulement de la retraite (4,5 jours)

Chaque journée s’articule autour d’une étape du Travail qui Relie. L’atelier suit la forme d’une spirale en quatre étapes (comme illustré dans l’image ci-dessous) :

  • Samedi 27 août 2022
    Accueil, installation, et découverte des lieux à 17h
    Début de l’atelier à 17h30 (cercle d’introduction)
    Repas en auberge espagnole à 20h
  • Dimanche 28 août
    Etape 1 : S’enraciner dans la gratitude
  • Lundi 29 août
    Etape 2 : Honorer notre peine pour le monde
  • Mardi 30 août
    Etape 3 : Porter un nouveau regard
  • Mercredi 31 août
    Etape 4 : Aller de l’avant
    Cercle de conclusion et clôture ; fin de l’atelier à 16h

Le processus de la spirale du Travail qui Relie est organique et vivant. Il se tisse avec les énergies du groupe, du lieu, de la saison, etc. Nous veillons à adapter l’atelier au rythme du groupe et aux besoins de chacun·e. Chaque atelier est unique.

En lire plus sur le Travail qui Relie : https://ecopsychologie.fr/travail-qui-relie

Source : L’Espérance en mouvement, Joanna Macy et Chris Johnstone

Equipe de co-facilitation 

Alexia Fournier : « J’ai œuvré aux ressources humaines et au changement culturel dans une grande entreprise pendant des années.  Mes valeurs d’écologie, de recherche de sobriété, de respect du rythme du vivant, n’étaient pas alignées avec les valeurs de l’entreprise et suite à un burn-out, je décide de tourner cette page et de m’atteler au changement de paradigme nécessaire à la protection du vivant.  Je me forme depuis 2012 à la Communication NonViolente et j’ai reçu les enseignements de Claire Carré et Laure Bressan de Roseaux Dansants pour transmettre le Travail qui Relie dans la lignée de Joanna Macy. »

Gwenaël Le Nohaïc : « Au fil de mon parcours professionnel en ONG, en agence de voyage équitable et solidaire, en association de santé-environnement, puis aujourd’hui en tant que facilitatrice (cercles de femmes, ateliers d’écologie profonde), mes expériences ont toujours nourri un désir de Justice et de Résonnance avec le monde. J’aime concevoir les cercles de parole comme des espaces d’expression et d’émancipation, et faire le lien entre l’intime et le politique. Formée au Travail qui Relie selon Joanna Macy, j’ai à cœur de transmettre l’énergie subversive de ce processus pour soutenir les alternatives. »

Hébergement

Nous sommes accueilli·e·s dans la grange aménagée de Sandrine, proche du village d’Ancizan dans les Hautes-Pyrénées. Il y a une cuisine, une salle de bain et un espace de pratique au rez-de-chaussée, proche de la cheminée. Il est possible de dormir dans le dortoir à l’étage, ou avec votre propre tente à l’extérieur si besoin. Ce séjour en altitude dans un cadre rustique et sans électricité, pour un groupe d’une quinzaine de personnes, sera aussi l’occasion de célébrer la vie sous les étoiles. La forêt et les balades sauvages sont à proximité immédiate.

Information liée aux sécheresses / été 2022 : nous avons été prévenues de coupures d’eau fréquentes dans la région ; la priorité est donnée aux bêtes pour s’abreuver, ce qui nécessitera une adaptabilité de notre part. Nous anticiperons avec des bidons d’eau potable.

Repas végétaliens partagés

Nous vous invitons à apporter ce que vous aimez pour le petit déjeuner et pour les repas végétaliens à partager avec le groupe en mode « auberge espagnole ».
Un tableau sera partagé en amont de l’événement pour s’organiser (« qui ramène quoi »). Nous privilégions les produits bios, locaux, de saison. Prévoir des aliments pouvant être conservés à température ambiante car il n’y a pas d’électricité, donc pas de frigo !
Nous apportons thés, tisanes, café et collations (fruits, en-cas pour les pauses, etc.).

Transports en commun et covoiturage

Gare ferroviaire la plus proche : Lannemezan (à 30 km d’Ancizan).
Nous nous coorganiserons pour les ramassages en gare et les covoiturages (depuis Toulouse notamment) à l’aide d’un tableau partagé.
Il est aussi possible d’arriver jusqu’au village d’Ancizan en train + car, puis de venir vous récupérer. (D’après la SNCF : arrivée le samedi à Ancizan à 14H12, et départ le mercredi à 16H47 – informations susceptibles d’évoluer, vérifier les mises à jour sur le site SNCF).
La montée à pied ou à vélo n’est pas impossible, mais elle est très sportive ! (Col de la Hourquette d’Ancizan) ; 1300m.
Les coordonnées GPS exactes vous seront envoyées à la confirmation de votre inscription.

Horaires

L’accueil est prévu le samedi 27 août à 17h (début de la retraite à 17h30).
Fin de l’atelier mercredi 31 août à 16h.

Valeur de la retraite

Frais fixes partagés

Nous faisons au mieux pour que nos ateliers soient accessibles à chacune et chacun.
Prix entre 100-120 euros par personne en fonction du nombre d’inscrit·e·s pour tout le séjour (hébergement pendant 4 nuits).

Prix libre et conscient pour la facilitation

Nous vous proposons de vivre l’expérience de la co-responsabilité financière (participation libre, consciente et informée) pour établir la participation financière de chacun·e pour notre facilitation.

Réservation

Voici le formulaire à remplir pour réserver votre place à cette retraite : https://bit.ly/formulaire-inscription-retraite-aout-2022

Une fois le formulaire validé nous vous enverrons par email les informations nécessaires pour nous transmettre les 50 euros d’arrhes et confirmer votre inscription.

L’atelier sera confirmé à partir de 8 inscrit·e·s. Un mois avant la tenue de l’atelier, nous envoyons un e-mail aux personnes inscrites ainsi qu’un document précisant tous les détails logistiques dont vous pourrez avoir besoin.

Merci à vous et au plaisir de vous rencontrer sous les étoiles !


Alexia et Gwenaël

Pour toute question ou demande spécifique

L’Inévitable Rébellion : week-end du 16 avril 2022

Photo prise à la RIO d’octobre 2019. Paris

Le 28 février 2022 le GIEC a publié son nouveau rapport sur l’impact, l’adaptation et la vulnérabilité face au changement climatique. Son constat est alarmant. Il montre que la moitié de la population mondiale souffre déjà des bouleversements écologiques, et que les risques en termes d’alimentation, de sécurité ou de santé augmentent avec les inégalités dans le monde. Les COP successives et les accords internationaux sont très loin d’être à la hauteur des enjeux. Et alors que la biodiversité s’écroule à un rythme sans précédent, à terme c’est bien l’habitabilité de la vie sur Terre qui est mise en danger.

« Quand l’espoir meurt, l’action commence ». Le week-end du 16 avril, entre les deux tours de l’élection présidentielle, le mouvement Extinction Rebellion organise une grande action à Paris pour alerter et faire bouger les lignes face à l’effondrement écologique. Avec tant d’autres personnes inquiètes pour l’avenir, indignées face à un système qui se nourrit de l’exploitation des êtres humains et du vivant, nous y serons.

Pour s’inscrire, ou pour en savoir plus sur ce mouvement international de désobéissance civile non-violent : https://extinctionrebellion.fr
N’hésitez pas à nous faire signe si vous y allez !

La culture régénératrice

Avant, pendant et après les actions des espaces de parole, de soutien collectif et de « culture régénératrice » seront également prévus. Face à une culture de la séparation et de la prédation, la culture régénératrice d’Extinction Rebellion cherche à développer des pratiques d’entraide, de prendre-soin et de reliance avec soi, les autres humains, les non-humains et la Terre.

Voici cinq questions, posées par la culture régénératrice, qui nous inspirent beaucoup :

  • Comment aider les personnes à s’engager dans un collectif et passer de la sidération ou de l’impuissance à l’action juste pour chacun·e ?
  • Comment avoir un mouvement dont le militantisme est « soutenable », dans lequel les militant·es prennent soin d’eux et elles, sans s’épuiser, comme on épuise les ressources de cette Terre ?
  • Bien que les tensions soient inévitables et normales dans un groupe, comment aider à la gestion de celles-ci pour passer des conflits interpersonnels à un apprentissage qui fait grandir et émerger l’intelligence collective ?
  • Comment éviter de reproduire les systèmes d’oppression, les déconstruire et apprendre une nouvelle manière d’être ensemble ?
  • Comment nous reconnecter et resserrer la toile du vivant qui a été distendue afin de pouvoir faire face aux impensables effondrements actuels et à venir ?

Pour en savoir plus sur la Culture Régénératrice d’Extinction Rebellion : https://extinctionrebellion.fr/culture-regeneratrice/

Sommet d’écopsychologie de l’AFECOP

Du lundi 9 au jeudi 12 mai 2022 l’Association Francophone d’Ecopsychologie (AFECOP) organise un sommet d’écopsychologie avec plusieurs tables-rondes prévues et diffusées en ligne. Michaël a eu l’occasion de participer à un échange intéressant avec Charline Schmerber (solastalgie.fr) et Marie Romanens (eco-psychologie.com) sur la thématique suivante :

 » Le sentiment d’interdépendance et les troubles humains :
vers une dimension de soin et d’éducation ».

Bien sûr, guérir notre lien à la Terre et co-construire une société plus respectueuse du vivant ne peut se faire derrière nos écrans. Dans cette table-ronde nous nous sommes d’ailleurs interrogé⸱e⸱s sur le rôle de l’écopsychologie face à l’instauration progressive d’une société du sans contact et du tout-numérique. Et si, face à un système qui se nourrit de la destruction du vivant, nous osions repolitiser les pratiques éducatives et soignantes et ouvrir d’autres possibles ?

Pour s’inscrire à l’évènement, ou pour retrouver les autres tables-rondes accessibles pendant un an : https://afecop.com/le-sommet-decopsychologie/

Merci à Emmanuelle Delrieu et Yoan Svejcar de l’AFECOP pour cette initiative !

Atelier de Travail qui Relie en itinérance dans les Monts d’Arrée

En plein cœur de la Bretagne, cet atelier semi-itinérant propose de traverser les quatre étapes du Travail qui Relie au rythme des lieux, des paysages et des entités naturelles que nous rencontrerons. Un véritable voyage, et une exploration de soi, des autres et de notre lien à la nature sur une terre pleine de légendes. L’atelier, pour un groupe d’une quinzaine de personnes, se déroule lors du week-end de la Pentecôte du jeudi 2 au lundi 6 juin 2022 (férié).

Atelier de Travail qui Relie en itinérance dans les Monts d'Arrée

Déroulement de l’atelier

  • Jeudi 2 juin 2022
    Accueil, découverte du lieu et installation dans les chambres dès 18h.
    Cercle d’ouverture, présentations et construction de la membrane de confiance.
    Repas en auberge espagnole.
  • Vendredi 3 juin
    Nous commençons la matinée en entrant progressivement dans la première étape de la spirale: « S’enraciner dans la gratitude ». Nous explorons ce qui nous tient à cœur en tant qu’être vivant sur Terre, et ce pour quoi nous avons peut-être envie de dire « Merci ». Cette étape est l’occasion de tisser le lien, la joie et la confiance dans le groupe pour la suite de l’atelier.
  • Samedi 4 juin
    Cette journée sera consacrée, progressivement, à l’étape 2 de la spirale: « Honorer notre peine pour le monde ». Des propositions inspirées des lieux que nous rencontrons, et un rituel de transformation, nous invitent à reconnaître ce qui nous cause du chagrin, de la peur, de la colère ou du désespoir, et à le transmuter. Au fil d’une randonnée à travers les Monts d’Arrée (14 km) nous entrons alors progressivement dans l’étape 3 : « Porter un nouveau regard. »
  • Dimanche 5 juin
    L’arrivée dans un nouveau gîte est l’occasion d’élargir notre vision, à la rencontre des cycles de la vie qui nous précèdent, des générations passées et futures. A travers plusieurs exercices et propositions nous approfondissons et cultivons le lien à la grande toile du vivant. Du sentiment d’interdépendance peut alors fleurir, ou être renforcé, le désir de contribuer pour ce qui nous tient à cœur, dans le respect des intentions de chacune et de chacun.
  • Lundi 6 juin (férié)
    Dans cette dernière étape, intitulée « Aller de l’avant », il s’agit de clarifier et d’approfondir les rêves ou les projets qui nous appellent pour l’avenir, et les ressources personnelles et collectives sur lesquelles nous pourrons compter pour contribuer à une société qui soutienne la vie. Cet atelier se termine avec un cercle de clôture dont la fin est prévue à 17h.

Nous veillons à adapter l’atelier au rythme du groupe et aux besoins de chacun·e.
En savoir plus sur le Travail qui Relie

Equipe de facilitation

Gwenaël Le Nohaïc et Michaël Bonnet (qui ont créé ce site) ont le plaisir de co-faciliter cet atelier avec leur ami Michaël Jasmin. Nous avons été formé·e·s ensemble au Travail qui Relie.

  • Michaël Jasmin : artiste-chercheur, éco-archéologue, marcheur d’histoires… 
    J’affectionne les chemins de traverse (entre art et science ; corps et spiritualité). Mes pratiques et transmissions reposent et intègrent la danse, la méditation, le yoga… Je propose également des bains de forêt et me suis formé pour être praticien en écorituels®. Je mène enfin une recherche de Master à l’université de Paris 8 sur “Danse et écologie profonde : autour du Travail Qui Relie”. 
  • Gwenaël Le Nohaïc : facilitatrice d’ateliers d’écologie profonde et de cercles de femmes. Au fil de mon parcours professionnel en ONG, en agence de tourisme équitable, en association de santé-environnement, puis aujourd’hui en tant que facilitatrice, mes expériences ont toujours nourri un désir de justice et de résonnance avec le monde. J’aime concevoir les cercles de parole comme des espaces intimes d’expression et d’émancipation.
  • Michaël Bonnet : Formateur et facilitateur en écopsychologie.
    Engagé dans les secteurs de l’éducation populaire, du travail social et du soin, j’ai participé à de nombreux projets d’accompagnement par la nature et l’aventure pendant une dizaine d’années. Aujourd’hui, touché par les bouleversements du monde, j’ai à cœur de faciliter des espaces de réflexion, de soutien collectif et de reconnexion à la Terre, pour une restauration de notre pouvoir d’agir.

Hébergement

Atelier de Travail qui Relie en itinérance dans les Monts d'Arrée: hébergements

Nous sommes logé·e·s au gite du Youdig pour les deux premières nuits, près du lac de Brennilis, un lieu enchanteur et chargé de légendes. Les chambres sont partagées et nous avons accès à une salle de pratique pour notre groupe. Il est possible de demander une chambre non partagée (frais supplémentaires), à préciser en amont de la réservation.

Concernant les deux dernières nuits c’est un lieu étonnant qui nous accueille, et que nous rejoignons à pieds. Nous aimerions en garder le mystère jusqu’au jour J… ! A la fois chaleureux, confortable et en harmonie avec la nature et les énergies qui l’entourent, ce gîte sera l’endroit idéal pour la fin de notre atelier.

Repas

Flore, traiteure que nous aurons l’occasion de rencontrer, nous propose des repas complets, végétaliens, faits maison, avec des produits locaux et de saison. Le jeudi soir est proposé en auberge espagnole, et les petits-déjeuners le matin sont en auto-gestion. Vous pouvez apporter ce que vous appréciez et ce que vous avez envie de partager !

Transports et logistique

Un tableau sera envoyé pour s’auto-organiser pour les covoiturages. Nous nous arrangerons, si besoin, pour récupérer les personnes venant en bus (jusqu’à Huelgoat) ou en train (gare de Carhaix Plouguer ou gare de Morlaix).

Paiement

  • Frais fixes : selon le nombre d’inscrit·e·s, entre 230 et 260 euros par personne pour l’hébergement (4 nuits), les repas traiteur, le remboursement de nos frais de transports et l’adhésion à l’association AMATA de Michaël Jasmin (pour être couvert·e·s par les assurances).
  • La contribution pour notre facilitation se fera sous la forme d’un don libre, conscient et informé (en chèque ou espèce) en fin d’atelier.

Pour s’inscrire

Lien hello asso pour le paiement des 80 euros d’arrhes et pour valider votre inscription : https://bit.ly/tqr-finistere

Nous vous enverrons ensuite un e-mail et un formulaire à remplir concernant vos besoins d’hébergement, les allergies alimentaires, le co-voiturage etc.
Groupe limité à 18 participant·e·s.

Avec une grande joie de vous retrouver aux Monts d’Arrée !

Gwenaël, Michaël B. et Michaël J.

Pour toute question ou demande spécifique

Retraite d’écologie profonde à Loudenvielle du 18 au 21 août 2022

En plein cœur des Pyrénées, cette retraite inspirée du Travail qui Relie invite à prendre le temps pour respirer et prendre-soin de notre lien à la Terre. Avant la rentrée, ce séjour sera aussi l’occasion de trouver l’inspiration et les ressources nécessaires pour les projets et les causes qui nous tiennent à cœur.

Retraite d'écologie profonde du 18 au 21 août 2022



Déroulement de l’Atelier (3 jours et demi)

  • Jeudi 18 août 2022
    Accueil et installation à partir de 14h
    Cercle d’ouverture à 15h, introduction et début de l’atelier
  • Vendredi 19 – Samedi 20 – Dimanche 21 août
    Nos propositions suivent les quatre étapes du Travail qui Relie :
    – Etape 1 : S’enraciner dans la gratitude
    – Etape 2 : Honorer notre peine pour le monde
    – Etape 3 : Porter un nouveau regard
    – Etape 4 : Aller de l’avant
  • Dimanche 21 août après-midi
    Cercle de conclusion et de clôture
    Fin de l’atelier à 16H30

Nous veillons à adapter l’atelier au rythme du groupe et aux besoins de chacun·e.
En savoir plus sur le Travail qui Relie

Hébergement

Nous sommes logé·e·s à proximité de Loudenvielle aux granges d’Ourcibats, une ancienne bergerie rénovée en gîte chaleureux, avec les montagnes tout autour.

Retraite d'écologie profonde du 18 au 21 août 2022 - hébergements

Repas bio, végétaliens et faits maison

Nous vous invitons à apporter ce que vous aimez pour le petit déjeuner, et un repas à partager avec le groupe pour le jeudi soir. Nous apportons thés, tisanes, café, collations (fruits, en-cas pour les pauses, etc.) et autres courses.
Nous vous proposerons des repas végétaliens délicieux, déjà préparés, pour le vendredi midi (pique-nique lors de la marche en nature), le vendredi soir (lasagnes) et le samedi midi (pad thaï). Pour les repas du samedi soir et du dimanche midi, nous pourrons cuisiner ensemble.

Transports et covoiturage

Les granges d’Ourcibats se situent à 20 min en voiture d’Arreau, accessible en train et en car SNCF. Nous nous co-organisons pour les covoiturages et pour récupérer les personnes arrivant à la gare.

Tarifs

Nous faisons au mieux pour que nos ateliers soient accessibles à chacune et chacun.
– Frais fixes : Entre 100 et 120 euros par personne pour l’hébergement (trois nuits), les repas préparés, les courses et le remboursement de nos frais de transport.
– Le paiement de la facilitation se fait sous la forme d’un don libre, conscient et informé sur place (par espèces ou en chèque).

Inscriptions

Merci de remplir ce formulaire pour participer à l’atelier : https://framaforms.org/retraite-decologie-profonde-du-jeudi-18-aout-14h-au-dimanche-21-aout-16h30-1647265779

Votre inscription sera validée à la réception des 50 euros d’arrhes.

Merci à vous et au plaisir de vous rencontrer là-haut dans les montagnes !

Michaël et Gwenaël

Pour toute question ou demande spécifique

Atelier de Travail qui Relie au lac d’Oô du 28 avril au 1er mai 2022

A 1139 mètres d’altitude, dans un écrin de nature sauvage près du lac d’Oô, cet atelier est l’occasion d’accueillir le retour du printemps. Alors que nous traversons une période collective pleine d’incertitude, ces quelques jours sont une invitation à se ressourcer, à partager nos ressentis dans un cadre de confiance, et à clarifier ce qui nous tient à cœur pour l’avenir, dans le respect des intentions de chacune et de chacun. L’atelier se déroule pendant les vacances scolaires à fin du mois d’avril.



Déroulement de l’atelier (3,5 jours)

  • Jeudi 28 avril
    Accueil et installation dans les chambres à 17h
    Cercle d’introduction à 18h
    Repas en auberge espagnole vers 20h
  • Vendredi 29 – Samedi 30 – Dimanche 31
    Nos propositions suivent les quatre étapes du Travail qui Relie :
    – Etape 1 : S’enraciner dans la gratitude
    – Etape 2 : Honorer notre peine pour le monde
    – Etape 3 : Porter un nouveau regard
    – Etape 4 : Aller de l’avant
  • Dimanche 31 avril après-midi
    Cercle de conclusion et de clôture
    Fin de l’atelier à 16h30

Nous veillons à adapter l’atelier au rythme du groupe et aux besoins de chacun·e.
En savoir plus sur le Travail qui Relie

Hébergement

Nous sommes logé·e·s dans le chalet de Pascale et Jean-François, aux granges d’Astau, à proximité de la rivière, de la forêt, et à 3 kilomètres de marche du lac d’Oô.
Au rez-de-chaussée nous avons la cuisine, une salle de bain, deux toilettes, la table à manger et un espace de pratiques proche du poêle à bois. Il y a la possibilité de dormir à l’étage en dortoirs et chambres partagées ou à l’extérieur avec votre propre tente.

Repas bio, végétaliens et faits maison

Nous vous invitons à apporter ce que vous appréciez pour le petit déjeuner et un repas à partager avec le groupe pour le jeudi soir. Nous fournirons les boissons (thés, tisanes, café, jus) et les collations (fruits, en-cas pour les pauses, etc.).
Nous proposerons également des repas délicieux, déjà préparés, pour le vendredi midi (pique-nique), le vendredi soir (lasagnes végétaliennes) et le samedi midi (curry de riz et légumes). Pour le samedi soir nous pourrons cuisiner ensemble, et commander des pizzas végétaliennes pour le dimanche midi, cuites au four à l’auberge voisine (budget prévu dans le tarif).

Transports et covoiturage

Notre hébergement aux granges d’Astau se situent à 20 min en voiture de Luchon, ville accessible en train et car SNCF. Nous nous co-organisons pour les covoiturages et pour récupérer les personnes arrivant à la gare si besoin.

Tarifs

Nous faisons au mieux pour que nos ateliers soient accessibles à chacune et chacun.
– Frais fixes : compter entre 100-140 euros en fonction du nombre d’inscrit·e·s pour l’hébergement (3 nuits), les courses et repas préparés, et le remboursement de nos frais de transport.
– Le paiement de la facilitation se fait sous la forme d’un don libre, conscient et informé sur place (par espèces ou en chèque).

Inscriptions

Merci de remplir ce formulaire pour participer à l’atelier au lac d’Oô :
https://framaforms.org/atelier-de-travail-qui-relie-au-lac-doo-du-jeudi-28-avril-17h-au-dimanche-1er-mai-16h30-1646991517

Votre inscription sera validée à la réception des 50 euros d’arrhes.
Groupe limité à 14 participant·e·s.

Merci à vous et au plaisir de vous rencontrer aux Granges d’Astau !

Michaël et Gwenaël

Pour toute question ou demande spécifique

Un espace d’écoute et de soutien collectif au Festival Climat d’Alternatiba

Cet été, du 8 au 10 juillet à Lyon, Alternatiba organise le plus grand festival pour le climat et la justice sociale ! Au delà d’une superbe programmation de concerts et d’artistes engagé·e·s, le festival accueillera une Cité des Alternatives , en accès libre, où de nombreux ateliers, conférences, spectacles et formations seront au rendez-vous !

Pendant les trois jours nous proposerons notamment, avec d’autres bénévoles, un espace d’écoute et de soutien collectif face à l’éco-anxiété. Il y aura :
– Une permanence d’accueil avec des ressources pour s’informer et échanger avec les bénévoles ;
– Des cercles de parole d’1H30, accessibles sur inscriptions, que nous faciliterons dans une tente aménagée pour l’occasion (infos à venir).

Cet évènement est aussi l’occasion de réfléchir aux pratiques d’accueil des émotions et de soutien de l’action en milieu militant.

Si tu es motivé·e pour rejoindre l’équipe de bénévoles pour préparer le festival, ou pour donner un coup de main sur place, il y a plein de missions différentes, n’hésites pas c’est par ici : https://festival.alternatiba.eu/benevole-festival/

Au plaisir de se retrouver cet été à Lyon !

Pour toute question ou demande spécifique

Table ronde : écologie & bienveillance

Nous serons présent.es à l’événement organisé par l’Institut de l’éveil de Vannes (56).
Au programme : une diffusion du dernier film de Yann Arthus-Bertrand, Legacy, ainsi qu’une table ronde à laquelle participera Gwenaël aux côtés d’associations et de personnes qui agissent pour l’écologie localement.

Plus de détails et inscriptions sur le site de l’organisateur :
https://institut-eveil.fr/events/diffusion-dun-film-et-table-ronde-autour-du-theme-ecologie-et-bienveillance

Au plaisir de vous y retrouver si vous êtes dans la région !